Historique de la PsychoGénéalogie Comportementale

Une longue recherche clinique et andragogique

Nous avons commencé notre formation en psychogénéalogie en 2000.

Nous avons suivie parallèlement des formations en décodage biologique, en biogénéalogie, en psychologie énergétique et en Maïeusthésie.

 

Depuis ce temps-là, nous avons pratiqué des séances de psychogénéalogie, toutefois, une question nous interpellait, quel intérêt d'aller toujours chercher le coupable, le fautif, celui qui a commis l'irréparable. Cela donnait une lourdeur, une gravité aux séances  qui n'était pas nécessaire.

Suite à une formation en Maïeusthésie (psychologie de la pertinence) ceci nous a semblé soudain très clair, il n'y a pas de coupable ni de victime.

 

Ce n'est pas à cause de... mais spécialement pour..

 

Suite à ce "spécialement pour",

nos consultations ont été réorientées vers une approche thérapeutique bienveilante et surtout non culpabilisante.

Nous avons décidé de transmettre cet approche en maïeuthésie dans tous les cours que nous enseignons, que ce soit en Psychogénéalogie, Kinésiologie ou Réflexologie.

 

Lors de notre formation en PsychoGénéalogie Comportementale nous apportons des outils classiques de psychogénéalogie, génosociogramme, la crypte, le syndrome d'anniversaire, parentification, loyauté, les secrets, etc.

 

Nous y avons ajouté, la reformulation, l’Etat Communicant, les rencontres avec Soi, un peu de numérologie, une pincée de pathologies

© 2016 PsychoGénéalogie Comportementale. Créé avec Wix.com

  • b-facebook
PsychoGénéalogie Comportementale